Pour une ville qui agit : redynamiser l'emploi productif et défendre l'emploi public

Publié le par Tarbes Citoyenne

Redynamiser l'emploi productif

  Pour résister face à l'attractivité économique et sociale de la métropole toulousaine, Tarbes et sa zone urbaine vont devoir mener une action volontariste afin de puiser dans les potentiels de notre territoire, les moyens de son développement. Nous pensons que cela passe par un soutien aux grands groupes industriels existants, par la valorisation du tissu de PME/PMI, par une aide accrue aux TPE, aux activités et entreprises solidaires, par un renforcement de l'Enseignement Supérieur.

Nous proposons de :

 - positionner fortement notre territoire en matière ferroviaire, en constituant un pôle autour d'Alstom, de la CFDB et des ateliers de maintenance de Lourdes ;

 - renforcer Tarmac, et imposer l'agglomération tarbaise comme la référence en matière de maintenance et de démantèlement aéronautiques en Midi-Pyrénées ;

 - développer la filière céramique et soutenir localement ce secteur par un pôle de recherche ;

  - faire le choix d'industries vertes, avec le développement d'une filière photovoltaïque en liaison avec les économies d'énergies des PME-PMI et le retraitement des déchets ;

  - structurer la filière bois et le développement de chaufferies à bois sous contrôle public ;

  • créer une mission Économie Sociale, Écologique et Solidaire sur le Grand Tarbes, avec sur le site de l'Arsenal une maison de l'ÉSS pour soutenir les activités favorisant la mixité sociale et la citoyenneté;
  • structurer sur le territoire les circuits courts, les réseaux d'AMAP (Associations pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne) ;
  • développer le  statut coopératif, particulièrement dans la reprise d'entreprises ;

  - créer avec les banques un Fonds Local pour l'Emploi, qui opère en soutien aux TPE, PME et PMI créatrices d'emplois stables et durables, en favorisant les conditions de leur accès au crédit ;

  • légitimer  Tarbes dans son statut de deuxième ville étudiante de Midi-Pyrénées; développer son pôle universitaire et de recherche comme point d'appui dans du développement industriel et écologique ;
  • renforcer le lien entre le campus universitaire et le centre ville, notamment avec la gratuité et l'extension des transports publics, l'accroissement du parc logement étudiant, et une offre culturelle adaptée.

 

 

 

Défendre l'emploi public

  Les 50 milliards de nouvelles réductions de dépenses publiques annoncées par le gouvernement vont aboutir à moins de personnels dans les hôpitaux, la Poste, la justice et la police, les collectivités locales. Opposés à ce mouvement destructeur pour le vivre ensemble, nous nous emploierons au maintien d'un vrai socle de solidarités pour la population tarbaise.

Nous proposons :

  - le retour ou l'extension en gestion publique de secteurs municipaux tels les abattoirs ou la petite enfance ;

  - a fin du dogme de la stabilité des effectifs dans la fonction territoriale fixé en 2008, avec un plan de dé-précarisation et de formation des personnels communaux, à dominante féminine dans les ALAÉ ;

  - le maintien d'une justice et d'une police de proximité avec des effectifs adéquats ;

  - un moratoire immédiat et sans condition concernant l'hôpital public, dont le maire est le Président du Conseil de Surveillance. Moins 500 emplois en 10 ans : il est urgent d'arrêter le carnage !

 

 

 

Publié dans Emploi

Commenter cet article