Les élus Front de Gauche tarbais disent NON au projet Territoire santé !

Publié le par Tarbes Citoyenne

Les élus Front de Gauche tarbais disent NON au projet Territoire santé  !

Les élus communautaire Tarbes Citoyenne / Front de Gauche s'opposent au plan territoire santé !

Jeudi 6 octobre lors de l’Assemblée du Grand Tarbes, nous avons voté contre le projet « Territoire santé » proposé par l’Agence Régionale de la Santé dans le cadre de la loi Modernisation Santé. Si deux variantes étaient soumises aux conseillers communautaires, elles convergeaient sur la même  orientation gouvernementale de casse de la santé publique et de marchandisation du secteur. Cette  orientation, nous la refusons aujourd'hui du pouvoir socialiste comme nous l’avons refusée hier de la droite !

 Car ses conséquences sont terribles pour les populations, cela est déjà bien visibles dans notre département, directement impacté par cette loi de « modernisation ». La situation actuelle de santé y est dramatiquement préoccupante pour l’hôpital public : moins de lits, moins de personnels et  moins de médecins ; des salariés en grande souffrance dans l’incapacité humaine de répondre à la demande grandissante des usagers;  une rationalisation des soins au détriment d’un service public essentiel au maillage des territoires et dans la construction des rapports sociaux.

Les personnels de l’hôpital de Lannemezan les élus et la population aujourd hui en mouvement  pour préserver leur structure hospitalière ont raison de manifester : nous leur apportons notre soutien.

A court terme le choix qui leur est imposé d’un regroupement de l’ensemble des hôpitaux du département va signifier de nouvelles coupes sombres pour eux comme pour les autres établissements,  la disparition de soins de proximité et de qualité au profit de concentrations régies par le seul paramètre de la rentabilité financière, la difficulté accrue pour une partie des hauts pyrénéens d’accéder à l’hôpital public soit parce qu’ils en seront trop éloignés, soit parce qu’ils n’en auront plus les moyens financiers.

 Nous appelons l’ensemble de la population et des élus à s’engager pour cette question essentielle au développement local. Pour nous il ne peut y avoir de territoires attractifs si le principe d’égalité de droits et d’accès aux soins n’est pas garanti . Mobilisons nous pour l’hôpital public de proximité.

  

Pierre Montoya (PG) Marie Pierre Vieu (PCF)

élus Front de Gauche / Tarbes Citoyenne au Grand Tarbes

 

 

 

 

Publié dans Santé

Commenter cet article