Nouvelle agglomération Tarbes Lourdes Pyrénées : élection du président

Publié le par Tarbes Citoyenne

Quelques infos sur l Assemblée communautaire du lundi 9 janvier Tarbes Lourdes Pyrénées.

 
Cela n'a rien d'exhaustif mais c'est un compte rendu à chaud. 
 
1/ Comme vous avez pu le lire dans la presse peut être déjà, Gérard Trémége a été élu Président de cette nouvelle intercommunalité et a fait ensuite élire Patrick Vignes maire de Laloubère 1er vice Président. Tous les deux sont Les Républicains, ce qui prouve au passage que tout le débat maires ruraux contre maires urbains qui a structuré le débat du comité de pilotage de ce futur territoire n'a été qu'un enfumage favorisant les passerelles vers la droite.
 
Pour les détails :
 
Au 1er tour on avait 4 candidats en lice. Trémège, Boubée, Lahoille qui a été le seul à assumer le fait politique en se revendiquant PCF/FdG  et Beaucoueste maire de St Pé et candidat des maires ruraux sur un axe ni gauche ni droite ( bien qu'il ait été conseiller général PRG pendant le mandat 2010/2015)
 
Ont obtenu.
 
Trémège 47 voix
Boubée 41 voix
Lahoille 14 voix
Beaucoueste 31 voix.
 
Pour les 14 voix de Jacques Lahoille elles se partageaient  ( 6 maires de Bigorre Adour Echez. Jean Buron, Jackie Sevilla, Jacques Lahoille, Viviane Carcaillon, et René Lapeyre) les 5 élus FdG du Grand Tarbes ( Simone Gasquet, Roger Lescoute, Martine Focchesato, Pierre Montoya, Marie Pierre Vieu)  deux maires de la communauté de communes de Gespe Adour Alaric  ( Michel Sajoux, Michel Dubarry) et un maire de la communauté de communes de Lourdes ( Patrice Mérigot )
 
Passé le 1er tour Jean Claude Beaucoueste a retiré sa candidature sans donner de consignes de vote . Ce qui amenait à un 2ieme tour Trémège Boubée. 
Les élus communistes et FdG se sont vus et ont décidé de reporter leurs suffrages sur Boubée. Pour deux raisons essentielles: la première était d'empêcher la main mise de Gérard Trémége sur la nouvelle agglomération, la deuxième est que nous avions trouvé avec Yannick Boubée un système de gouvernance qui nous permettait de prendre notre part au travail d'une majorité en toute autonomie et ainsi poursuivre les combats aux nous avions mené notamment au sein du Grand Tarbes sur gratuité des transports, la défense des services publics, l'Economie Sociale et Solidaire...
 
Lors du 2ème tour Gérard Trémége a obtenu 67 voix et Yannick Boubée 60 voix les autres votes étant blancs. Le maire de Tarbes a donc été élu étant le principal bénéficiaire du report des maires ruraux dont une partie sont estampillés PRG. 
 
2/ Un nouveau débat a eu lieu sur la 2ieme Vice Présidence. Elle était à l'issue du débat des maires " réservée " à la ville de Lourdes et donc à sa maire Josette Bourdeu qui avait apporté son soutien à Yannick Boubée. Jean Pierre Artiganave a fait acte de candidature face à elle, sûrement sur initiative de Gérard Trémége qui tentait ainsi de voir jusqu'où il pouvait pousser l'avantage. Un débat houleux a suivi qui s'est conclu par l'élection de Josette Bourdeu et sans bien sûr que le maire de Tarbes montre qu'il avait du reculer.
 
Les votes se sont ensuite poursuivis intégrant les représentations des diverses communautés qui fusionnaient. Jacques Lahoille a été élu Vice Président. C'est le seul élu Front de Gauche puisque notre 2ieme Vice Présidence était suspensible à l'élection de Yannick Boubée . 
 
Sur les autres VP outre Trémège, Vignes, Lahoille, Boubée ( comme maire d'Aureilhan) et Bourdeu.
 
Jean Claude Piron ( pour Tarbes)
Denis Fégné  ( Maire d' Ibos/ Grand Tarbes )
Jean Christian Pedeboy  ( Maire de Barbazan/Grand Tarbes)
Christian Paul ( Maire de Bordères/ Grand Tarbes PRG)
André Barrets  ( Maire de Bernac/ Gespe Adour Alaric)
Fabrice Sayous  ( Maire de Juillan/ CCC Ossun )
Marc Begorre  ( Maire de Lamarque Pontacq / CCC Ossun PR)
Jean Claude Beaucoueste  ( Maire de St Pé/ Communauté de communes du Pays de Lourdes)
Gérard Clavé ( Maire de Bertrès/ Communauté de communes du Pays de Lourdes)
André Laborde ( Maire d'Aspin en Lavedan/ Communauté de communes de Batsurguère)
Valérie Lanne ( Maire d'Arrayou-Lahitte/ Communauté de communes du Montaigu)
 
3/ Sur la suite.
 
Il va falloir d'ici la  fin du mois de janvier élire le bureau de l'agglomération soit 34 personnes en sus des VP. Ce bureau sera le lieu de "délibération politique" de Tarbes Lourdes Pyrénées puisque avec 133 élus la gouvernance est impossible.
 
Sur la présence FdG à ce bureau elle va se discuter à l'échelle de la gauche avec cependant deux difficultés supplémentaires : les candidatures doivent être proposées par un territoire, et ensuite ratifiée une par une par l'assemblée. Du coup on n'est à l'abri de rien. 
 
Sur les choix qui vont être à l'oeuvre sur la future intercommunalité, ils seront ceux de Gérard Trémége avec me semble t-il l'affirmation d'une domination tarbaise et un travail d'installation pérenne de la droite sur notre bassin de vie. De plus sur ce vote une jonction et une répartition des rôles a eu lieu entre la droite et côté PRG la présidence du CG 65 dont Pellieu, Robin Rodrigo et Dubié.
Bien entendu cela a des implications sur les positionnements pris par nos collectivités et la libéralisation de notre territoire. Déjà Gérard Trémége s'est fait flou sur le devenir du SYMAT, mais comme il était une 1h et demi du mat peut être ai-je interprété.
 
Inversement je pense que les élus communistes et FdG ont été hier soir des éléments de repérage fort en terme politique et de cohésion à gauche. Il nous faut tracer maintenant ce sillon et d'abord en se constituant comme groupe et popularisant des batailles.
 
Marie-Pierre Vieu

Commenter cet article