Stationnement : la mairie de Tarbes invente l’heure gratuite… payante !

Publié le par Tarbes Citoyenne

Ce lundi 2 mai, la fin de l’heure de stationnement gratuite a été effective. Nous nous étions opposés à cette délibération, lors du dernier conseil municipal. Nous considérons que ce dispositif était simple, efficace, fonctionnel et plébiscité par les Tarbaises et les Tarbais. Pourquoi le remplacer par un système complexe et incompris par une majorité de nos concitoyen·nes ? Avec l’extension des zones payantes et la mise en place de nouveaux abonnements, cette disposition va fortement perturber notre quotidien. Loin d’être anecdotique, cette décision entraîne deux remarques : sur le fond et sur la méthode.

  Sur le fond d’abord : alors que le pouvoir d’achat et les questions salariales restent la préoccupation principale des Français·es, la mairie choisit la fin effective de la gratuité, l’extension des zones payantes et la mise en place de tarifs avec abonnement pour les travailleurs et les résidents, ce qui pose des problèmes d’équité. Nous aurions préféré un débat plus large sur la place de la voiture en centre-ville (voire sa disparition) et sa cohabitation avec d’autre modes de déplacement (marche, vélo, transports en commun). Plus que jamais, il est nécessaire de penser notre ville en mouvement, en articulant différents modes de transport. Il s'agit de développer le transport collectif (gratuité …),  promouvoir les mobilités actives (marche, vélo), réguler l'usage de l'automobile. Ajoutons enfin que cette heure gratuite mais payante dissuadera encore davantage les clients de venir faire leurs achats en ville.

  Sur la méthode : nous avons assisté, avec les adhérents de TCÉS, à l’ensemble des réunions de quartier. Jamais cette question n’y a été évoquée. Ces réunions ne servent qu’à présenter des projets déjà ficelés, ce n’est décidément pas notre conception de la participation citoyenne. Encore une occasion ratée de mise en œuvre d'une réelle participation de toutes et de tous : résident·es, commerçant·es,…

Nous pensons que cette nouvelle mesure va compliquer davantage encore la situation de notre centre-ville. Nous demandons une évaluation sérieuse de ce dispositif, qui permettrait des évolutions positives. Et qu'une réelle politique des mobilités, concertée, cohérente, soit définie et conduite pour faire face notamment à l'urgence sociale et climatique.

                Rébecca Caley, Hervé Charles, Cathy Laüt et Laurent Rougé

Stationnement : la mairie de Tarbes invente l’heure gratuite… payante !

Publié dans Centre ville

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article